Les 4 étapes de montage de ruche

Vous avez un jardin et vous souhaitez apporter davantage de valeur à votre espace personnel en y implantant une ruche ? La mise en place d’un nid d’abeille dans votre propriété ne doit en aucun cas s’improviser, elle demande la prise en compte de tous les paramètres nécessaires. Découvrez les astuces pour vous aider à monter votre propre ruche.

Est-ce facile d’installer une ruche dans le jardin ?

Installer une ruche dans le jardin n’est pas une mission anodine qu’il faut sous-estimer et le succès de ce projet dépend généralement de plusieurs conditions qu’il faut respecter à la lettre. L’intervention d’un spécialiste augmente par contre sa réussite. Voici des conseils nécessaires qui peuvent vous aider si vous n’avez pas les bases en apiculture.

Réalisation d’une déclaration, c’est obligatoire

Installer une ruche dans le jardin nécessite une déclaration auprès de la chambre d’agriculture du département. Un numéro en tant qu’apiculteur est remis au demandeur avant de déclarer la détention de nid d’abeille sur le site gouvernemental.

Un propriétaire qui n’a pas renouvelé, déclaré ou ne souhaite pas avoir une ruche dans son jardin (alors qu’il y en a), doit le faire détruire. empg-grand-ouest.fr est un spécialiste en destruction de nid d’abeilles de frelons et autres insectes et nuisibles. Vous pouvez voir le type d’intervention  de ce spécialiste sur son site dans le cas où des abeilles ou autres représentent une menace pour votre entourage. En effet, EMPG s’occupe également de la dératisation et de l’élimination des insectes qui peuvent être nuisibles pour une maison.  Elle chasse les souris, les taupes, les rats et les insectes comme les cafards, blattes, termites, etc.

Les paramètres essentiels à prendre en compte

Une ruche a besoin d’un endroit calme, c’est-à-dire qu’elle doit être installée dans un endroit loin du trafic. C’est également une précaution pour éviter de se faire piquer puisque les abeilles ont tendance à s’énerver en cas de gestes brusques.

En ce qui concerne son emplacement, le nid doit se situer ni dans un endroit trop frais ni trop chaud. Si c’est le cas, les insectes ont du mal à obtenir la température optimale en hiver et ils ne font que se rafraîchir pendant l’été. De plus, cela permet aux maladies de gagner du terrain ce qui peut être fatal pour la colonie tout entière.

Attention ! Il faut que la ruche soit protégée des prédateurs comme les frelons asiatiques qui se raffolent des butineuses. Pour se protéger de ces prédateurs voraces, les pissenlits sont à privilégier et doivent se trouver dans le jardin surtout pendant l’été.

Un coin d’eau pas loin de la ruche

Un abreuvoir doit se trouver près de la ruche pour que les abeilles puissent se rafraîchir et boire à leur soif. Il se peut qu’ils cherchent à s’abreuver ailleurs à défaut d’un point d’eau à proximité. Il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’eau qui vient tout droit du robinet, il faut privilégier de l’eau « souillée ».

Des objets flottants doivent se trouver dans l’installation pour que les insectes ne se noient pas dans leur abreuvage. Savez-vous qu’une colonie peut consommer jusqu’à environ 55 litres d’eau pendant une seule saison ? Il est donc primordial de prêter une attention particulière à cette installation.

Autres informations importantes

Une abeille appartient à une seule ruche, une espèce se trouvant dans un autre nid qui n’est pas le sien veut dire donc qu’elle risque la mort. Il est donc plus judicieux de ne pas opter pour plusieurs ruches dans un jardin qui a une envergure limitée.

Les végétaux mellifères ne sont pas importants, même s’ils manquent de vivres puisqu’ils peuvent butiner dans un rayon d’environ 4km  autour de sa propre ruche. La récolte du miel doit se faire périodiquement puisqu’il faut savoir que c’est également la nourriture de toute la colonie.